Pédopornographie à Rodrigues : Les vidéos ont été réalisées avec l’aide de trois des amis du principal suspect, et la famille Farla sort de son mutisme pour la première fois, hier soir, sur Facebook

Total Views : 29453
Zoom In Zoom Out Read Later Print

"Si mo dir bane noms, (****) pou fané!", dit le frère de Jean Dominique Farla. "Il y a des personnes haut-placées dans cette affaire".

Trois de ses amis l'ont aidé à réaliser les vidéos trouvées sur son portable. C’est ce qu’a déclaré l’animateur et caméraman de la MBC, Jean Dominique Farla, aux enquêteurs le 26 juillet dernier, lors de son interrogatoire.

Vu l’ampleur de cet enquête, très peu d’informations transpirent sur ce cas. En effet, des policiers, des personnes travaillant dans le secteur de la santé, des politiciens et des proches de politiciens seraient impliqués dans cette affaire. Selon certains, un membre de l’Assemblée Régionale de Rodrigues serait, même, intervenu auprès du Divisional Commander des Headquarters de Port Mathurin pour demander l’extrême discrétion dans cette enquête. La raison serait que  l’une des filles impliquées lui serait parenté. Mais les rumeurs pleuvent de tous parts et certaines informations doivent être prises à la pincette.

On a, toutefois, pu glaner deux noms des trois amis cités par le principal suspect. Il nous revient que lors de son interrogatoire, Jean Dominique Farla a cité les noms de Nick Johey André et Jean Samuel Azie.  Des habitants de Malartic et de Cygangues respectivement.

Le frère du suspect Farla : ‘’Si je balance des noms, (****) pou fané !’’

Pour sa part, la famille Farla a parlé pour la première fois sur Facebook, hier soir. La sœur, le frère, la mère et l’épouse du suspect a démenti certains faits cités dans la presse. Alors qu’ils disent ne pas cautionner le mal qui a été fait, ils sont contre certaines informations qui ont été circulées. Selon l’épouse de Jean Dominique Farla, le téléphone de son mari n’a jamais été volé et c’est elle-même qui avait donné le téléphone aux officiers de police qui étaient venus le chercher à leur domicile.

La sœur du suspect, Véronique Larose, qui se trouve en France avec sa mère et son autre frère, a précisé que son frère a 30 ans et non 25 ans comme annoncé par un groupe de presse. Pas toutes les allégations qui ont été faites ne sont vraies, dit-elle. Dans la foulé, elle a parlé de certains haut placés à Rodrigues qui sont impliqués. ‘’Ce que mon frère a fait est une colline à côté d’une montagne. (…) Il y a des membres de l’Assemblée générale (NDLR : on ne saurait si la sœur a voulu dire ‘’régionale’’ ou ‘’nationale’’, vu la qualité du son et du « slip of the tongue ») impliquées ‘’, a-t-elle martelé à plusieurs reprises.

Son frère Kevin Laurent Farla dit, de par ce cas, qu''il a découvert à quel point Rodrigues est souillée par la corruption. ‘’Si je balance des noms, (****) pou fané !’’, avance le frère. ‘’Je préfère ne pas citer de noms, mais je demande à ces haut placés de se dénoncer à la police. Lorsque j’ai eu vent de ce cas, j’ai dit à ma mère de ne pas s’en mêler et de laisser la justice suivre son cour. Mais là, c’est inacceptable que mon frère soit cité comme le cerveau et le seul coupable dans cette affaire. (…)Le vrai coupable dans cette affaire n’a pas été arrêté’’.

Toujours selon la famille, l’implication de certaines personnes a fait que leur avocat hésite à prendre l'affaire comme il se doit.

#mnews #mnewsmauritius #pedopornographie #rodrigues # #rodneyPL #A1news #staytuned

#Pédopornographie #Rodrigues #JeandominiqueFarla #Suspects #FamilleFarla 

See More

Latest Videos