À Chypre et en Grèce, le plaidoyer du pape François pour une Méditerranée plus fraternelle

Total Views : 2720
Zoom In Zoom Out Read Later Print

Pour son huitième voyage dans la région, le souverain pontife entend mettre l’accent sur la question migratoire et le rapprochement avec le monde orthodoxe.

Le pape François s’apprête à parcourir une nouvelle étape de son pèlerinage méditerranéen avec le voyage qui le mènera à Chypre et en Grèce du 2 au 6 décembre. Ce sera la huitième depuis le début de son pontificat, après l’île de Lampedusa en 2013, la Terre sainte, l’Albanie et la Turquie en 2014, l’île grecque de Lesbos en 2016, l’Egypte en 2017, le Maroc en 2019. À quoi l’on peut ajouter l’Irak, en mars, pour les répercussions que les événements dans ce pays ont sur les Etats riverains. Et peut-être un jour le Liban, où il veut absolument aller dès que cela sera possible. Il en a reçu le Premier ministre, Najib Mikati, le 25 novembre, à Rome.

Cet enchaînement de visites souligne l’importance que le premier pape américain accorde plus que jamais à « cette région cruciale du monde (…), lieu physique et spirituel dans lequel notre civilisation a pris forme, comme résultat de la rencontre de plusieurs peuples », ainsi qu’il l’avait expliqué en février 2020, lors d’une réunion d’évêques de la Méditerranée, à Bari (Italie). D’ailleurs, le Vatican vient d’annoncer que le souverain pontife se rendrait à une nouvelle réunion de ce type en février 2022, à Florence. Une centaine de maires de villes riveraines et autant d’évêques seront réunis autour du thème : « La Méditerranée, frontière de civilisation, frontière de paix ».

#mnews #neevesh_narrainen #A1news 

See More

Latest Videos